> Accueil Découvrir > Art et histoire > LES PERSONNAGES ILLUSTRES

LES PERSONNAGES ILLUSTRES

MOLIERE EN PAYS DE PEZENAS

moliere « L’illustre Théâtre » quittera la capitale en 1645 pour se lancer dans un périple provincial.
En 1650, la troupe arrive à Pézenas. Pendant trois mois, elle va divertir ces « Messieurs des Estats ». On la retrouvera à Pézenas en 1653, où elle jouera à la Grange des Prés, résidence du Prince de Conti. La troupe y séjournera une dernière fois en 1656. De retour à Paris, Molière deviendra « Comédien du Roy » ; les méridionaux l’oublieront.
Cependant, Pézenas conservait une insigne relique : le fauteuil du barbier Gély dans lequel Molière aimait s’asseoir. Mais c’est la découverte en 1885 d’une quittance autographe du comédien qui relancera l’intérêt pour Molière. Ainsi naîtra un véritable mouvement Moliériste dont le point culminant sera, en 1897, l’érection à Pézenas d’un monument.
Depuis, les Piscénois n’ont plus oublié Molière. Rendez-vous sur www.toutmoliere.net

 

LE THEATRE DE PEZENAS

theatre©Philippe Lagarde

Aménagé dans la chapelle des Pénitents Noirs construite à la fin du XVIème siècle, le théâtre créé en 1803 fut le lieu privilégié de la vie culturelle de Pézenas jusqu’à sa fermeture en 1947. Le théâtre connut ses heures de gloires lorsque la « Comédie Française vint y jouer. Il est aujourd’hui entièrement restauré. Plus d’informations sur sa restauration : livret théâtre de Pézenas (Service Patrimoine).

BOBY LAPOINTE

bobyC’est à Pézenas que Boby Lapointe est né le 16 avril 1922.
En 1951 il monte à Paris. En 1954, Bourvil interprète « Aragon et Castille` » dans le film « Poisson d’avril », ce qui encourage vivement Boby à poursuivre dans la voie de l’écriture.
Il fait ses débuts d’interprète en 1959 au Cheval d’Or.
Avec Boby Lapointe, la chanson dite « idiote » devient extrêmement intelligente, savante même. Sur un point de départ frivole, de pure convention, il construit un édifice de consonnes, de voyelles, de mots et jeux de syllabes, de calembours, d’à peu-près et autres figures de langage aussi drôles que toniques.
Citons pour mémoire « La maman des poissons », « La peinture à l’huile », « Ta Katie t’a quitté », « Le tube de toilette » parmi ses petits bijoux impérissables.
Il est aussi acteur et mathématicien.
Boby nous quitte au début de l’été 1972 ; son œuvre nous reste et parcourt le monde. Tous les ans au mois d’avril un festival lui est dédié dans sa ville natale : le Printival. En 2004, un parcours sculptural a été inauguré ; les œuvres sont inspirées de ses chansons.

Tout sur Boby Lapointe : site officiel : www.bobylapointe.fr

Partagez