> Accueil Découvrir > Art et histoire > Au fil des siècles

Au fil des siècles

SEANCE_DES_ETATS_DU_LANGUED-laurent romero

L’ANTIQUITE

vaseLe collège des Oratoriens à été fondé par HenriIV en 1593 Le territoire de Val d’Hérault occupé depuis l’époque Protohistorique, se structure rapidement après la conquête romaine. Il se couvre de « villae ». La découverte d’importants chais, dans ces domaines agricoles atteste de la culture de la vigne et de la fabrication de vin.
Piscenae est mentionnée par Pline l’ancien comme ayant obtenu le statut « d’oppidum latinum » au même titre que Luteva (Lodève) et Cessero (Saint Thibéry). Les historiens l’identifient comme l’agglomération étant à l’origine de Pézenas. La question de son emplacement n’a pas encore été résolue.

PEZENAS-MONTAGNAC : VILLES ROYALES ET VILLES DE FOIRES

foiresAu 10e siècle, époque de croissance économique, apparaissent de nouveaux villages en Pays de Pézenas. Leur spécificité repose sur la construction d’une enceinte collective de forme circulaire ou ovalaire, englobant l’église ou le château. Les textes médiévaux nomment ces nouvelles formations
« castrum ».
De nombreux moulins à blé sont bâtis sur le fleuve. Les Templiers, puis les hospitaliers modifient le paysage agricole. Ils assèchent l’étang de Pézenas et construisent fermes et commanderies.
Deux villes se détachent rapidement de l’ensemble des bourgades qui couvrent le territoire du Pays de Pézenas : Pézenas et Montagnac. Ces deux cités s’affirment dès leur entrée dans le domaine royal capétien comme villes marchandes. Un cycle annuel de 5 grandes foires, comparables aux foires de Champagne, unit les deux bourgades. Elles feront la fortune du Pays jusqu’à la fin du 15e siècle.

PEZENAS VILLE D’ETATS

gouveneurs1Les Etats du Languedoc se réunissaient très souvent à Pézenas ( gravure de Picard, XVIIIe siècle) Au début du 16e siècle, les gouverneurs du Languedoc, tous issus de la famille Montmorency, fixent leur résidence à Pézenas. Les Etats du Languedoc, assemblée régionale qui vote l’impôt au roi et qui administre la province, itinérante jusqu’alors, se fixent à Pézenas pour plus de cent ans. La ville devient la capitale de la province. Tout aurait pu s’arrêter en 1632. Suite à « l’Edit des Elus », qui supprime les privilèges fiscaux de la province ; Henri II de Montmorency prend la tête d’une rébellion qui tourne court.

gouveneurs2Le gouverneur, blessé, est fait prisonnier à la bataille de Castelnaudary et décapité quelques jours plus tard. Vingt ans après, en pleine fronde des Princes, Armand de Bourbon, prince de Conti, se retire dans le domaine familial de la Grange des Prés, hérité de sa mère Charlotte de Montmorency. Il est nommé gouverneur du Languedoc à la mort de Gaston d’Orléans. Pézenas retrouve alors son rôle de capitale politique. Il est le protecteur de Molière de 1650 à 1656.

L’ELDORADO DU VIN

domaine motpezatAu 19e siècle, la vigne va progressivement remplacer les autres cultures. Revenu d’appoint dans un premier temps, le vin devient la principale ressource de nombreuses familles. En effet, avec la création de la ligne de chemin de fer Sète-Bordeaux, le vin est exporté dans le monde entier. Les métiers liés à la tonnellerie, les fabriques de matériels agricoles et de produits viticoles ainsi que les maisons de négoces vont connaître un grand essor. Les anciennes métairies sont élevées au rang de châteaux, rien n’est trop beau pour anoblir le cru. Les faubourgs des villes et des villages se développent. On voit apparaître un nouveau type d’architecture : la maison vigneronne.

APRES LA CRISE, LA RESTRUCTURATION QUALITATIVE DU VIGNOBLE

L’hôtel de Lacoste est caractéristique de l’architecture civile du XVe siècle La crise viticole du début du 20e siècle, suivie de la 1ère guerre mondiale, donne un coup d’arrêt aux extensions urbaines de la fin du siècle précédent et aux constructions tant publiques que privées.
Avec la restructuration de l’économie viticole, chaque village ou presque est doté d’une cave coopérative, véritablehotel-lacoste monument du vin, celle de Montagnac sera la plus grande d’Europe en capacité dans les années 1960.
La reconquête des centres anciens est amorcée d’abord à Pézenas avec le secteur sauvegardé créé en 1965, puis dans les villages avec la mise en valeur du patrimoine et des espaces publics, commencée dans les années 1970. La valorisation du patrimoine prend une nouvelle ampleur à la fin du 20e siècle : monuments historiques publics et privés sont restaurés.

Partagez